L’ACRE et L’ARCE pour freelance : quel est le fonctionnement ?

Articles récents

Bilan de compétence : comment le faire ?

Vous souhaitez faire évaluer vos compétences au niveau professionnelle ? Vous ne pouvez gagner que lorsque vous prenez le contrôle de votre vie et de

Comment ouvrir un compte bancaire en ligne ?

Ouvrir un compte bancaire en ligne est beaucoup plus pratique que de se rendre dans une agence bancaire, et c’est généralement assez facile. Que vous

En lisant arce et acre, vous avez l’impression que ces acronymes se ressemblent. Ce n’est pourtant pas le cas, même s’il est question de dispositifs de capitaux pour accompagner les entrepreneurs. Acre et Arce sont deux types d’aides permettant de soulager financièrement les repreneurs d’une activité ou les entrepreneurs. Même les chômeurs sont concernés par ces deux types d’aides. En tout, ces deux dispositifs de cotisations permettent à une entreprise d’assurer l’exonération ou les revenus des cotisations sociales.

Ce qu’il faut savoir de l’ACRE et de L’ARCE

Les accompagnements financiers permettent aux micro entreprises d’obtenir une autonomie pouvant leur permettre de vite se développer. L’ACRE concerne les personnes qui désirent créer une entreprise. De la même façon, ce type d’aide s’adresse à tout entrepreneur en situation de reprise d’entreprise. En effet, qu’il s’agisse de la création ou de la reprise d’une activité à entreprendre, L’ACRE permet à l’entrepreneur de bénéficier d’une réduction du taux de charges sociales.

En ce qui concerne L’ARCE, c’est l’une des aides complémentaires à L’ACRE. Après la création ou la reprise de son entreprise, l’entrepreneur peut profiter de L’ARCE. Ce dernier peut s’opérer sous forme de revenus ou d’exoneration.  En vérité, L’ARCE est le préféré parmi les exonérations sociales des entreprises. Quelle que soit l’activité exercée, l’auto entrepreneur peut entrer en possession de L’ARCE sous forme de capitaux ou l’utiliser pour financer son entreprise.

Qui peut bénéficier de L’ACRE ?

Toute création ou reprise d’une activité de tout genre est concerné par L’ACRE.  Du moment où l’activité est industrielle, agricole, artisanale, commerciale ou encore libérale, le dispositif ACRE peut être appliqué. La société en question peut être individuelle, indépendante ou encore en auto entrepreneur. Ce type d’aide s’applique pour diminuer le taux des charges sociaux même s’il s’agit d’une personne dirigeant une société SARL, SAS ou autre. Le plus important est que le concerné doit être détenteur du contrôle de la société.

En outre, pour accéder à ce dispositif, il faut être âgé d’au-moins dix-huit ans et vingt-six ans au plus. En situation de handicap, l’année peut atteindre trente au plus. Par la suite, le concerné doit être demandeur d’emploi indemnisé ou le contraire. L’ACRE est accordé pour une année. En revanche, une micro entreprise en bénéficie durant trois ans.

Qui peut bénéficier de l’ARCE ?

Ce type d‘aide est accordé en effet aux demandeurs d’emploi. C’est aussi lors de la reprise d’une entreprise ou carrément de sa création que la demande peut être effectuée. Lorsque le demandeur d’emploi bénéficie de cette aide une fois, ce dernier ne sera plus en mesure de renouveler sa requête. L’ARCE ne s’attribue qu’une seule fois non renouvelable par ouverture. Une personne qui perd son emploi et cherche à auto entreprendre peut également bénéficier de l’ARCE.

La démarche pour prétendre à L’ARCE est très simple, le requérant accompagné de son conseiller fait la demande à Pôle emploi. Par conséquent, Pôle emploi demande des justificatifs attestant de l’éligibilité du demandeur à L’ARCE. Pour cela, il faudra fournir les documents valides pour la reprise d’une entreprise ou en d’autres termes, la création d’une auto entreprise.

Searching contacts

Laisser nous un message

Vos opinions nous importent

Une question ? Une suggestion ? Nous prenons en compte vos messages pour rédiger nos futurs articles.